Rechercher
  • mariane

Le Yin et le Yang

Dernière mise à jour : 17 déc. 2019

La philosophie chinoise repose sur différentes lois dont l'une des plus importantes est celle du Yin et du Yang.

Nous en avons -tous- déjà entendu parler mais en quoi consiste-elle exactement ?

Les premières références que nous ayons retrouvées à propos du Yin et du Yang se trouvent dans le livre des mutations (Yi Jing) attribué à Yu le Grand et écrit aux alentours de -700 av JC.


La philosophie du Yin et du Yang

Le Yin et le Yang sont deux principes indissociables, antagonistes, complémentaires qui s'utilisent l'un l'autre et permettant la Vie. C'est ce que symbolise le tàijí tú :



Le Yin et le Yang doivent être pris comme des vecteurs et non comme des réalités matérielles. La notion de leur indivisibilité se retrouve en toutes circonstances : pas de ciel sans terre, pas d'activité sans repos, pas de froid sans chaleur et pas de vie sans la mort. De ce constat, on peut approfondir : le haut a besoin du bas pour s’élever, l'activité a besoin du repos pour préparer son énergie, le froid a besoin de la chaleur pour se réchauffer (et permettre la vie)...

Ainsi, le Yin tend vers le Yang, et, le Yang tend vers le Yin : Rien n'est totalement Yin ou rien n'est totalement Yang. Chaque chose est Yin ou Yang en comparaison à une autre chose.

En d'autres termes, le Yin et le Yang sont cycliques, l'un entraînant l'autre : quand l'un décroit, l'autre croît et ils s'équilibrent. À l'inverse, si l'un est prépondérant, l'autre s'épuise ou si l'un est en insuffisance alors l'autre paraît en excès.

A noter : à peine l'un est entré en plénitude, qu'il commence déjà à décroître au profit de l'autre. Ainsi, les cycles se succèdent depuis toujours et jusqu'à toujours.

Et le shiatsu dans tout ça :

La médecine chinoise utilise en grande partie la dualité du yin et du yang pour rééquilibrer l'énergie du corps humain : soit en tonifiant le manque de Yin ou de Yang soit en dispersant leur excès.

Le spécialiste en shiatsu a pour vocation, par sa pratique, de rétablir les irrégularités et d'harmoniser le Yin et le Yang du Jusha (la personne recevant le Shiatsu).

Pour approfondir la notion du Yin et de Yang :

(ou pour la résumer en une phrase)

« Il est d’abord un principe de dualité et de distinction, aisément perçu dans la succession des inspirations et expirations, du jour et de la nuit, des contractions et des dilatations… Il établit l’inéluctable dualité de la vie manifestée. Quel que soit l’être, la fonction, la structure, la relation, le paramètre considéré, toujours et partout coexistent deux aspects opposés et complémentaires, deux versants d’une même réalité. Nous n’avons donc pas à choisir entre Yin ou Yang mais à établir Yin et Yang, jour et nuit, veille et sommeil, bruit et silence, vide et plein, mouvement et repos, dense et subtil, lumière et ténèbres, vibratoire et corpusculaire, matière et antimatière, visible et invisible… » (Jean-Marc Kespi, Médecine traditionnelle chinoise – une introduction, p. 96-97, Éd. Marabout, 2009).


Et pour les enfants :


Mulan - Première leçon

Bibliographie :

- Maciocia, Les principes fondamentaux de la médecine chinoise - médecinechinoise.net, université du Yin-Yang - bouddhisme-universite.org, Yin Yang : symbole, signification origine et histoire


36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout